Etats-Unis : Cameron Bay actrice X contaminé par le VIH


Categories: sexe insolite
Etats-Unis : Cameron Bay actrice X contaminé par le VIH
La capitale mondiale de l’industrie pornographique est en émoi. La «Porn Valley», implantée à San Fernando Valley en Californie (Etats-Unis), est paralysée depuis plusieurs jours. Le principal syndicat de l’industrie pornographique américaine,Rien n’indique pour l’instant que l’infection ait été contractée lors d’un tournage mais tous les acteurs en contact avec la patiente infectée vont subir des tests voire des traitements préventifs.

Cette contamination intervient quelques jours après que le principal lobby de cette puissante industrie a été déboutée par un tribunal fédéral dans son combat contre le port obligatoire de préservatifs lors des tournages. Plusieurs sociétés de production avaient attaqué en justice une loi qui impose le port de protection car elles jugeaient cette contrainte «inconstitutionnelle» et une atteinte à leurs libertés.

Une économie de plusieurs milliards de dollars à l’arrêt

Ce vendredi, un deuxième test a confirmé le diagnostic. Avant ce nouveau résultat, l’actrice avait déjà prévenu via son agent que « si c’est positif, je ferai tout ce que je peux pour sensibiliser les gens et prendre soin de ma personne et faire tout ce qui est en mon pouvoir et nécessaire.» Son précédent test, le 27 juillet, était revenu négatif et elle avait donc participé à plusieurs tournages.

Selon la présidente du syndicat des films pour adultes Free Speech Coalition, seuls deux acteurs ont contracté le VIH depuis 2004 dans tout le pays et la contamination s’est déroulée en dehors des plateaux de tournage. Le moratoire sera levé dès que le risque de transmission sera éliminé. En 2012, la production américaine avait déjà été arrêtée quelques jours lorsque une épidémie de syphilis avait touché une douzaine de performeurs.

L’industrie pornographique américaine a généré 10 milliards de dollars en 2007 mais selon la Free Speech Coalition ce montant a depuis été divisé par deux à cause de l’émergence des sites de diffusion gratuits.

INFO : le Parisien.fr

Leave a reply


FERMER
CLOSE